Le contexte économique actuel, fortement impacté par la crise sanitaire liée à la Covid-19, engendre des problèmes de trésorerie chez les entreprises de nombreux secteurs. Si le tourisme, la restauration et les petits commerçants se trouvent brutalement touchés, d’autres domaines d’activité tirent leur épingle du jeu, comme le commerce en ligne ou l’industrie pharmaceutique. Dans une étude réalisée en septembre 20201, Euler Hermes estime qu’en 2021, 68 000 entreprises françaises seront en situation de défaillance, soit 16 000 de plus qu’en 20192. Et ces chiffres risquent d’augmenter encore avec le nouveau confinement. Pour éviter le dépôt de bilan, les dirigeants peuvent avoir recours à plusieurs aides dont le PGE ou prêt garanti par l’État. En tant que banquier, vous pouvez les aider à accélérer les procédures liées à cette demande en vous appuyant sur les nouveaux outils digitaux comme la signature électronique. Vous souhaitez en savoir plus ? Nous vous disons tout dans cet article !

Le PGE, une aide disponible pour toutes les entreprises

Le prêt garanti par l’État est l’un des nombreux dispositifs d’aide mis en place par le gouvernement suite au confinement et à la crise économique qui en a découlé. Accessible à toutes les entreprises, quels que soient leur taille et leur statut, le PGE permet d’emprunter au maximum l’équivalent de 3 mois de chiffre d’affaires. D’autres dispositions spécifiques concernent les start-up.

Initialement prévu pour durer jusqu’à la fin de l’année 2020, le PGE a été prolongé jusqu’au 30 juin 2021 pour répondre aux besoins des entreprises de nouveau touchées par la vague automnale de la Covid-19.

Le PGE, un emprunt qui nécessite une grande réactivité

Depuis la fin de l’été, les restrictions évoluent rapidement. Les entreprises sont régulièrement contraintes d’adapter leur activité du jour au lendemain et peuvent voir leur chiffre d’affaire baisser drastiquement en peu de temps. Pour pouvoir continuer à payer l’ensemble de leurs charges, elles doivent donc avoir la possibilité de recevoir des fonds en urgence.

À la fin du printemps, on dénombrait déjà 500 000 demandes de prêt garanti par l’État. Les banques sont censées délivrer une réponse dans un délai de 5 jours. On comprend vite la nécessité d’optimiser le traitement des procédures administratives liées à cette démarche.

La signature électronique : un atout majeur en temps de crise

La transformation digitale des processus se montre donc indispensable dans ce contexte de crise. La signature électronique représente notamment un atout majeur pour les banques. Notamment celles qui souhaitent débloquer des prêts le plus rapidement possible pour leurs clients qui en ont le plus besoin.

Grâce à cet outil innovant, les étapes de souscription et de validation du PGE sont plus rapides. Les entreprises touchent donc leurs fonds plus vite. Un exemple concret : la BRED signe 83 % de ses PGE en 24 heures grâce à VIALINK.

Mais les avantages ne s’arrêtent pas là. L’automatisation permet également de réduire le temps de traitement et mobilise donc moins de ressources humaines. Les conseillers peuvent ainsi se concentrer sur des missions à forte valeur ajoutée.

La suppression de l’impression des documents représente aussi une économie conséquente (jusqu’à 9 euros par contrat), tout en limitant l’impact écologique de l’opération. Enfin, la signature électronique réduit les risques de contamination en limitant les déplacements et les rendez-vous entre conseillers bancaires et gérants d’entreprise.

Au final, avec le nouveau confinement, l’accès à la digitalisation des démarches va faire la différence entre les établissements financiers.

La signature électronique vaut-elle une signature manuscrite ?

Oui ! Elle a le même poids d’un point de vue légal. Cependant, le règlement eIDAS impose un cadre hautement sécurisé dans la totalité des pays de l’Union Européenne. Pour que la signature électronique soit considérée comme légale, trois obligations juridiques et techniques doivent être respectées :

La signature électronique VIALINK SIGN pour vos contrats de PGE

VIALINK propose trois niveaux de sécurité pour les signatures électroniques à valeur légale, dont un dit « avancé » qui correspond aux exigences d’un contrat de prêt. L’authentification du signataire est garantie par OTP SMS, e-mail ou WhatsApp.

VIALINK optimise votre quotidien grâce à un service simple et personnalisé. De plus, sa solution accélère et assure la sécurité de la signature de vos contrats de prêts. Disponible sous forme d’API facile à intégrer ou de portail web dédié, notre solution est à la portée de tous. Grâce à ses options de personnalisation, VIALINK s’adapte parfaitement à vos processus de traitement.

Vous souhaitez digitaliser davantage vos services afin de proposer un parcours en ligne complet, améliorant ainsi l’expérience-client ? Vous pouvez connecter VIALINK SIGN à VIALINK KYC, une solution de vérification de l’identité et des justificatifs clients. C’est le moyen idéal pour optimiser davantage le traitement de vos dossiers de demandes de PGE.

 

Proposer la signature électronique à vos clients est devenu un service indispensable. Etant donné le contexte sanitaire et économique dans lesquel nous sommes actuellement. Les entreprises, mises en difficultés depuis des mois, cherchent les solutions les plus efficaces et les plus rapides sur le marché. Elles ont également besoin du soutien de tous leurs partenaires. Car votre but est d’éviter le dépôt de bilan. La balle est dans votre camp. En leur proposant les outils qui faciliteront leur gestion quotidienne de la crise, vous gagnerez toute leur confiance et favoriserez leur fidélisation.

 

  1. https://www.eulerhermes.fr/actualites/scenario-macroeconomique-2020.html
  2. https://www.chefdentreprise.com/Thematique/actualites-1056/Breves/France-connu-000-defaillances-entreprises-2019-346349.htm